Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entre Plaine et Bocage
  • Entre Plaine et Bocage
  • : Balades et découvertes de la Smagne aux sources du Lay
  • Contact

Recherche

Archives

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 22:54

Vu sur le blog de Généanet une application qui me semble fort intéressante pour l'exploration du petit patrimoine de nos cimetières.

La nouvelle version de "Sauvons nos tombes" est disponible

Connaissez-vous notre seconde application gratuite pour smartphones et tablettes, consacrée à la sauvegarde des photos de sépultures ? "Sauvons nos tombes", comme son nom l'indique, vous permet de photographier toutes les tombes d'un cimetière simplement et rapidement. Une deuxième version est disponible, voyons ce qui change.


Les tombes finissent toutes par disparaître, et avec elles les noms, dates et autres informations qui y sont inscrits. C'est pourquoi nous avons créé le projet "Sauvons nos tombes" : une application connectée aux bases d'ancêtres de Geneanet grâce à laquelle chacun peut facilement photographier des cimetières entiers (ou partiels).

D'un simple clic et grâce à un accès wifi, synchronisez les photos de votre smartphone avec Geneanet, elles seront automatiquement publiées sur le site. Le relevé des noms peut alors commencer grâce à la participation de tous les internautes.


Les dernières nouveautés :

  • possibilité de visualiser des statistiques de toutes les photos prises
  • accès depuis l'appareil aux photos publiées sur Geneanet
  • accès direct à la page qui récapitule l'avancée du projet, sur Geneawiki


Rappel des fonctions de base :

  • choix du cimetière de proximité (dans un rayon de moins de 20 kilomètres de l'endroit où vous vous trouvez) : si le cimetière n'est pas trouvé, créez un projet à son nom.
  • photographie des tombes une à une, avec plusieurs vues possibles par sépulture : le but est bien évidemment de pouvoir lire tous les noms qui sont inscrits et donc de photographier tous les côtés.
  • Synchronisation et publication instantanée de vos photos avec Geneanet en un clic (il faut bien entendu être connecté).
  • Possibilité d'effacer mes photos stockées sur votre appareil si vous n'avez pas choisi de le faire au moment de la synchronisation...

Aujourd'hui, après six mois d'existence de l'application, ce sont plus de 250 000 tombes qui ont été photographiées, alors si vous avez quelques heures à perdre, n'hésitez pas, participez à la sauvegarde de la mémoire grâce à l'application "Sauvons nos tombes" !

Grâce à cette application nous pourrions sauvegarder virtuellement et indexer les tombes importantes de nos cimetières : (Maires, Prêtres, Personnages publics) mais aussi garder une trace des monuments qui présentent un intérêt sur le plan architectural et décoratif.

Si ce projet vous intéresse , vous pouvez me contacter par l'intermédiaire de ce blog ou en ajoutant un commentaire sous cet article.

Repost 0
Published by Charles Antoine VERLY - dans Patrimoine local Cimetières
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 18:06

Comme pour les arbres remarquables (voir notre article précédent) il existe dans nos cimetières des tombes qui méritent toute notre attention et qui pourraient recevoir un label similaire si celui-ci existait en France
Sur le site "l'avenir.net" de nos voisins belges on trouve la définition suivante qui me semble tout à fait pertinente :

"Les sépultures remarquables sont celles qui présentent au moins un de ces intérêts :

Un intérêt historique : la personne inhumée a joué un rôle dans le développement de l’identité culturelle, artistique ou économique de la localité ou du pays.Un intérêt artistique : le monument présente une qualité architecturale (chapelle, mausolée, statuaire, monuments signés…) Un intérêt paysager : le monument crée l’identité visuelle du cimetière ou remplit une fonction technique dans l’aménagement du terrain. Un intérêt technique : le monument est réalisé avec des matériaux inhabituels ou avec des techniques particulières de mise en œuvre de matériaux traditionnels. Un intérêt social : la personne inhumée a eu des activités, une profession ou une fonction constitutive de la société de la localité (élus locaux, instituteurs, prêtres, bienfaiteurs, mineurs, soldats, victimes de guerre, représentants du folklore…)." http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20111029_00067968

Le cimetière de Sainte-Hermine possède un grand nombre de ces sépultures remarquables. Quelques-unes d'entre elles sont marquées par des petits panneaux incitant les familles à prendre contact avec la mairie. Sur d'autres un constat d'abandon a été dressé. Sur le procès-verbal des tombes « Parenteau » il est écrit "le maire [...] a constaté à cet endroit, que la concession n'est plus entretenue et se trouve dans un état d'abandon manifeste"

Quatre des tombes de la famille Parenteau

Quatre des tombes de la famille Parenteau

Sur la photo ci-dessus il est manifeste que ces tombes ne sont pas endommagées, elles ne penchent pas dangereusement, aucune cavité apparente menace les visiteurs et même sur le mauvais cliché pris avec mon téléphone il est possible de lire le nom sur la pierre tombale.
Alors pourquoi sont-elles frappées d'un arrêté d'abandon manifeste ? Je ne veux pas ici prendre parti sur les motifs de ces arrêtés, ni même lancer une quelconque polémique. Mais je voudrais rappeler à la population de la commune qui était la famille PARENTEAU, Elle pourra alors forger son propre jugement sur l'intérêt que représente ce patrimoine.
Le grand père de Henry Armand Parenteau - la première des quatre tombes - Henry Noël Parenteau, maître chirurgien à Luçon a joué un rôle important pendant la période révolutionnaire. Permettez-moi de citer un passage extrait de sa fiche généalogique :

Le 25 mars 1793, était arrivé à Luçon un certain général Huché, avec l'intention "de brûler et d'exterminer tout ce qui se trouvera sous sa main, savoir : la droite depuis Ste Hermine et, sur la gauche, depuis le village de la Claye". Véhémentes protestations de la Société populaire de Luçon, avec à sa tête le président Parenteau. "Un excellent patriote, sûrement un des meilleurs du comité3 aux dires de l'adjudant général Cortez. " Si c'est le meilleur" aurait répondu Huché, "ce sont tous des brigands et je ferai fusiller tout le comité".
Le 30 mars, nouvelle protestation de ladite société populaire aux représentants près de l'armée de l'ouest : " Huché... un homme atroce, qui n'a dans la bouche que des sentences de mort, qui promène sur nos têtes le fer et la flamme....S'il a l'insolence et la cruauté d'un vizir, qu'il sache que nous n'avons pas la patience et la lâcheté des esclaves! "Signé, Parenteau le père et le fils, et 36 autres.
Grâce au courage de ces Luçonnais, relayés par le comité de surveillance de Fontenay le peuple, le 8 avril, le conseil général de Luçon informe le Comité de Salut Public qu'il met en état d'arrestation le Général Huché et le fait conduire par la force armée devant le tribunal de Rochefort. Le général est ensuite transféré à Paris : mais les membres du comité révolutionnaire de Luçon se retrouvent à leur tour au printemps 1794, à la prison du Plessis. Parenteau et les autres y rédigent une longue lettre justificative.
La chute de Robespierre et un arrêté du 2 fructidor (19 août) de la Convention rendent la liberté à Parenteau et aux membres de la Société populaire. Après une halte triomphale à Fontenay, ils seront reçus avec éclat dans leur ville natale. Grâce à Parenteau et à ses amis, Luçon
et la plaine environnante avaient échappé de peu à la terrible sollicitude du général Huché.

cf Elie Fournier "Tureau et les Colonnes infernales " (albin michel)

Son petit fils qui est enterré à Sainte-Hermine a aussi joué un rôle politique. Il a été député à la Constituante de 1848 du 23 avril 1848 au 26 mai 1849. J'ai envie de dire DEPUTE A LA CONSTITUANTE, rien que ça !!! Combien de députés sont issus de Saint-Hermine ?

Ce titre suffit déjà pour rendre ces tombes remarquables.

Les autres tombes Parenteau Ferdinand et son épouse

Les autres tombes Parenteau Ferdinand et son épouse

Mais la tombe de Henry Armand Parenteau fait partie d'un ensemble homogène de monuments funéraires. En effet sur le côté gauche de l'allée 4 tombes identiques sont alignées au pied de la chapelle d'un ancien maire de la Commune. La première est celle de Henry Armand (1800-1875) le seconde, celle de son épouse et cousine Virginie Henriette Julie Moreau (1801-1882) la troisième celle de son fils Basile Jules (1829-1922). La quatrième celle de l'épouse de ce dernier Adèle Tillier (nom bien connu à Sainte-Hermine) née en 1839.
De l'autre côté de l'allée deux autres tombes similaires : la première pour Ferdinand Parenteau, (1827-1904) autre fils du député et la seconde pour son épouse Marie Suzanne Louise Tuffet (1834-1906).
Les six monuments sont identiques dans leur forme et leur dimension et constituent un ensemble unique et original dans l'enclos du cimetière.
Enfin il n'est pas possible de passer sous silence les deux tombes des enfants de Ferdinand Parenteau. Elles sont vraiment magnifiques, finement sculptés et témoignent par leur raffinement toute la douleur que les parents ont dû ressentir lors de leur décès en 1858 et 1860. Ces deux tombes doivent être aussi considérées comme remarquables.

La très belle tombe de Marie Louise Parenteau décédée à l'âge de 14 mois en 1860

La très belle tombe de Marie Louise Parenteau décédée à l'âge de 14 mois en 1860

Pour terminer ce trop long article - mais le sujet est d'importance - je voudrais signaler que le député Henry Armand Parenteau est l'arrière-arrière-grand-père d'une autre figure herminoise, bien présente dans la mémoire des habitants de la commune, maire de Sainte-Hermine de 1947 à 1983, je veux nommer Gérard Jamin.

Si la mémoire de nos anciens a encore un sens, il faut vraiment préserver celles du député Parenteau et de sa famille !

Repost 0
Published by Charles Antoine VERLY - dans Sainte-Hermine Patrimoine local Cimetières
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 23:39

Un article vient de paraître à propos de Frédéric Jousserant (1776-1853) sur le blog Figures Herminoises.

Il peut être consulté à l'adresse suivante : http://figuresherminoises.over-blog.com/pierre-fr%C3%A9d%C3%A9ric-jousserant-1776-1853

 

Repost 0
Published by Charles Antoine VERLY - dans Sainte-Hermine Maires Cimetières
commenter cet article